14/11/2023

Quoi de neuf?

zouz : Un son « fort » mélodieux

Par François Marchesseault. Une partie du son, du ton de la musique de zouz, formé par David Marchand, Francis Ledoux et Étienne Dupré, se trouve dans les deux Z qui ouvrent et ferment le nom du groupe. Deux lettres comme un fuzz de guitare corrosif. Une musique capable à la fois de brasser le corps et d’insuffler à l’âme de brillantes mélodies.

Essayer d’étiqueter la musique est une tâche un peu désuète. Les genres musicaux s’entremêlent. L’un influence l’autre. La musique du passé vient nourrir les esprits créatifs d’aujourd’hui pour créer, comme dans le cas de zouz, une musique coulée dans le rock francophone, oui, mais plus encore. Le sujet revient durant mon entretien de près de trente minutes avec le guitariste, auteur et chanteur de zouz, David Marchand. Je lui nomme des groupes comme TOOL, Nirvana et Galaxie pour parler de certaines sonorités que j’entends ici et là dans les pièces de l’excellent disque Vertiges, le premier du groupe, paru en 2021. Lui me nomme Sonic Youth qu’il affectionne particulièrement et qui faisait dans le noise rock, l’étiquette avec laquelle les gars de zouz sont le plus à l’aise, s’il faut en sélectionner une : « Dire “on fait du rock“, c’est comme dire “je fais de la cuisine“, c’est trop large. Noise rock donne une meilleure idée de ce que l’on fait. Mais fait-on vraiment du noise rock ? Peut-être… peut-être pas », se demande David Marchand.

zouz, c’est la fusion des genres. Un amalgame inventif des influences principales des trois membres du groupe : la musique expérimentale pour le bassiste Étienne Dupré, le métal hardcore pour le batteur Francis Ledoux et la pop des années 60 (The Beatles, Les Stones, etc.) pour David. « On arrive tous avec notre bagage de groupes que l’on aime. Donc finalement, ça donne un son pesant qui peut être très rapide et brutal, mais avec une dimension assez pop. »


Sur scène, le groupe tente « d’être vraiment défoulant pour les gens », aux dires de David. D’être un exutoire pour tout le monde. Faire passer les tracas, les stress divers de la vie dans le tordeur de la musique qui brasse. Ramener dans les salles, pour ceux qui le désirent, ces fameux mosh pits, ou trashs. Ces danses intenses qui se déroulent devant la scène. Donner un coup de papier sablé à la scène rock québécoise, devenue (sans faire de généralité) peut-être un peu trop propre au courant des deux dernières décennies.

zouz parvient à créer une intense communion. À amener les spectateurs à libérer leurs impulsions de manière sécuritaire dans une ambiance de camaraderie. Exactement ce à quoi rêvait David Marchand lors de la création du groupe, en 2015.

Un spectacle comme un laboratoire, pour tester, entre autres, de nouvelles pièces, comme celles du prochain album à paraitre à l’automne 2024. Un espace où on laisse place à la spontanéité. Où les musiciens s’amusent à essayer des trucs. Loin du spectacle rodé au quart de tour : « Les gens peuvent venir nous voir plusieurs fois, et à chaque occasion ce sera différent », lance David.

L’album Vertiges joue en boucle dans mes oreilles en rédigeant cet article. Stimulant, renversant et inspirant. Je repense aux mots de David durant notre entretien. Son souhait ainsi que celui de ses deux acolytes : « C’est important pour nous de ne jamais faire un calque d’une autre chanson. D’avoir notre propre identité, forte, et la plus personnelle possible. » C’est réussi David. Franchement réussi…

Si vous aimez les déluges de décibels musicaux, allez à la rencontre du fuzz de zouz.

zouz
15 décembre 2023 à 21 h
Le 164, Lounge
Admission générale, 18 ans et +

Photo: Nicolas Padovani

INFORMATIONS ET BILLETTERIE

Adresse

30, boulevard du Séminaire N.,
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
J3B 5J4

Heures de la billetterie

Du lundi au samedi de 10 h à 18 h.

Veuillez prendre note de l’horaire d’été pour la billetterie :

25 juin au 25 août : Mardi au samedi de 13 h à 18 h

26 août au 14 septembre : Mardi au samedi de 12 h à 18 h


Travaillez avec nous