07/02/2024

Quoi de neuf?

Viviane Audet : Piano, montagnes et torrent

Par Francis Hébert. La comédienne Viviane Audet est également compositrice, pianiste et interprète depuis très longtemps. À la blague, on pourrait dire qu’elle est une chanteuse par intermittence, tant ses disques de chansons sont espacés. Elle l’admet volontiers. En 2023, elle lançait son troisième, Les nuits avancent comme des camions blindés sur les filles. Rencontre avec une femme engagée, concernée par le monde qui l’entoure.

« Quand j’écrivais les chansons de mon premier album, je pensais surtout à comment elles allaient s’incarner sur scène. Maintenant, je me demande si j’aurai du plaisir à les chanter. J’ai un peu délaissé le répertoire humoristique de mes débuts, le côté vieille chanson française que j’appréciais davantage à vingt ans. » Vieille chanson française ? Pensez à Barbara, Serge Reggiani, Brassens ou Cora Vaucaire avec l’emblématique Comme au théâtre, un titre qui aurait collé à merveille à la Viviane Audet jeune adulte.

Le premier opus, ça remonte à 2006. Depuis, elle a beaucoup joué à la télé, au cinéma, sur scène. Depuis quelques années, elle compose pas mal de musique de films et de documentaires. Dans la foulée des commémorations de la tuerie de Polytechnique, elle a publié un beau disque instrumental, Les filles montagnes : « On en a parlé dans les médias, puis j’ai été en contact avec la mère d’une des victimes, avec qui je suis désormais amie. C’est un album court, une vingtaine de minutes. Je le joue au complet dans mon nouveau spectacle, comme un prélude aux chansons récentes. Ce sont deux œuvres qui sont intimement liées. »


Viviane fait aussi partie du groupe de musique folk anglophone Mentana, avec lequel elle a beaucoup tourné. Pour co-réaliser Les nuits avancent…, elle a opté pour le réputé percussionniste Alexis Martin. Ensemble, ils ont donné un son plus pop et moderne à certains morceaux, dont la pièce-titre, qui frappe par son électro sombre. Mais l’opus laisse également place à des instrumentaux qui rappellent avec bonheur la douceur de Les filles montagnes. « Pour le clip de Tu peux tomber, j’ai demandé à deux danseurs d’illustrer avec une chorégraphie les mots de ma chanson. » Le résultat est sobre et élégant.

« Sur scène, je serai assise derrière mon piano, il y aura une harpiste et une violoncelliste. Ça sera une formation réduite, mais il y aura aussi des pédales pour parfois détourner le son de manière étonnante. Ça ne sera pas si sage », promet celle que nous avions pu voir dans Grande Ourse, Nos étés ou encore le poignant film Camion.

Pour 2024, Viviane Audet a déjà un disque dans sa besace : « J’avais trouvé un piano abîmé dans un village. Je l’ai fait retaper et j’ai composé dessus plusieurs morceaux. Ça va s’appeler Le piano et le torrent. Quand je compose des pièces instrumentales, je porte beaucoup d’attention aux titres que je leur donne, afin de suggérer un sens à l’auditeur… ou pas. »

Il y a chez elle le plaisir de chanter sur scène des chansons pop et vivifiantes, et celui de composer des pièces intimes sur lesquelles il fait bon se lover.

Viviane Audet
29 février 2024 à 18 h
Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean
Places réservées

Photo Sarah-Maude Ravenelle

INFORMATIONS ET BILLETTERIE

Adresse

30, boulevard du Séminaire N.,
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
J3B 5J4

Heures de la billetterie

Du lundi au samedi de 10 h à 18 h.

Veuillez prendre note de l’horaire d’été pour la billetterie :

25 juin au 25 août : Mardi au samedi de 13 h à 18 h

26 août au 14 septembre : Mardi au samedi de 12 h à 18 h


Travaillez avec nous