30/01/2021

Quoi de neuf?

Renée Robitaille : épopée vers le nord québécois

Par Marie-Pier Gagnon. Conteuse, Renée Robitaille s’intéresse aux histoires profondes, à l’âme humaine. Curieuse de découvrir et surtout de comprendre l’histoire derrière la construction des grands barrages hydroélectriques québécois, elle est partie à la rencontre des peuples du Nord. Les Cris, mais aussi les travailleurs venus sur place. En résulte un conte nordique, Le chant des os.

La première fois que Renée Robitaille est montée sur scène pour présenter ce spectacle, c’était il y a huit ans. À l’époque, son aventure dans le Nord québécois était encore bien fraiche à sa mémoire. Guidée par le désir de comprendre le tabou entourant la construction des barrages hydroélectriques, elle s’était armée d’une enregistreuse avant de partir à la rencontre des peuples de la baie James et écouter leurs histoires.

« Il y a une dichotomie intéressante à travers ça. Des gens de partout dans le monde viennent observer le travail que l’on a accompli avec la construction des barrages, mais d’un autre côté, au Québec, personne n’en est vraiment fier », observe la conteuse. Le traitement réservé aux peuples des Premières Nations et les impacts sur la biodiversité semblent avoir mis un frein à l’enthousiasme des Québécois.

Voir Le chant des os

« Je ne suis pas une personne qui cherche la polémique. Je veux m’asseoir avec les gens et comprendre ce qui les touche. C’est le côté humain qui m’intéresse », précise l’artiste dont le talent est reconnu en Europe francophone ainsi que dans plusieurs autres pays tels que le Congo et la Russie. Et c’est avec cette prémisse qu’elle s’est lancée dans une aventure qui allait la mener là où elle ne s’y attendait pas.

Chemins de traverse
« En tant qu’artiste, on aime que les hasards de la vie nous mènent sur des chemins de traverse », confie-t-elle. C’est ce qui est arrivé avec Le chant des os. En partant à la rencontre des Cris ainsi que des hommes et des femmes qui ont consacré leur vie à la réussite du plus grand succès d’ingénierie québécoise, en découvrant leur réalité, leurs sacrifices, leurs peines, Renée Robitaille s’est retrouvée confrontée à elle-même, à ses propres secrets.

« Quand on commence un projet, on ne sait pas vraiment ce que l’on cherche. Je n’étais pas venue pour ça. J’avais envie de m’informer, mais j’ai choisi d’écouter ce qui se présentait à moi. » Un personnage l'a profondément marquée : Jasmine. Une femme que le public découvrira avec émotion et qui a mené l’auteure et interprète vers une quête personnelle, ultimement transformée en spectacle de création théâtrale.

Un spectacle qu’elle a décidé de présenter pour une deuxième fois en tournée, car plus que jamais les thèmes abordés sont au cœur de l’actualité. « On a envie d’entendre ce que les Premières Nations ont à dire sur leur histoire. On a envie de voir des gens qui se questionnent sur leur identité. » Sans oublier le plaisir que l’on a à découvrir chacun des personnages du récit.

Paysage musical
Tout au long de la représentation d’une heure trente, Renée Robitaille est accompagnée sur scène par son complice, le pianiste Étienne Loranger. La musique vient ici bâtir un paysage sonore qui invite le public à plonger dans l’émotion tout en lui permettant de passer d’un état à l’autre. Un peu à l’image du rôle qu’occupe la musique dans les productions cinématographiques.

D’ailleurs, pour les personnes qui regarderont le spectacle dans le confort de leur foyer, Renée Robitaille précise que les jeux de caméra et la qualité sonore offriront une expérience tout aussi intéressante. C’est pour l’artiste que l’expérience s’avérera différente. « En art vivant, on travaille avec l’invisible, le rythme, les émotions. On a besoin d’écouter ce qui se passe dans la salle. »

Un défi pour lequel elle est bien outillée, étant elle-même habituée au travail de studio. Depuis sa première vie sur scène, Le chant des os a été publié sous forme de livre audio. Plus récemment, la conteuse s’est également retrouvée à la barre du balado Nues de Radio-Canada dans lequel elle s’intéresse à la thématique de la sexualité des femmes. Des projets diversifiés à l’image d’une artiste de talent qui en sera à son premier passage au Théâtre des Deux Rives.

Le chant des os
Webdiffusion en direct : 30 janvier 2021 à 20 h
Rediffusion : jusqu’au 6 février 2021

Cette entrevue a été publiée dans l'édition de janvier 2021 du magazine l'Entracte de la SPEC du Haut-Richelieu que vous pouvez consulter ici.

INFORMATIONS ET BILLETTERIE

Adresse

30, boulevard du Séminaire N.,
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
J3B 5J4

Heures de la billetterie

Du lundi au samedi de 10 h à 18 h.

Horaire des fêtes jusqu'au 24 décembre
Du lundi au dimanche de 10 h à 18 h.

Travaillez avec nous

C'EST L'HEURE !
abonnement saison 2024 - 2025

Il est maintenant temps de réserver vos spectacles de la saison 2024 - 2025 en théâtre, musique de concert, conte et danse. Au total, 27 propositions artistiques seront au calendrier afin de vous faire vibrer dans une saison vive de sens qui soulignera les 35 ans de la SPEC du Haut-Richelieu. Plusieurs formules d'abonnements disponibles pour vous offrir des rabais avantageux ! Venez jeter un coup d'œil.