08/12/2023

Quoi de neuf?

Naomi Fontaine : Voir au-delà des préjugés

Par Marie-Pier Gagnon. Le talent de Noami Fontaine brille par-delà le Québec. Son premier roman, Kuessipan, a été adapté au cinéma. Son deuxième, Manikanetish, a été adapté pour la scène et est en processus d’adaptation pour une série télévisée. Un succès que l’artiste doit à un regard qui dépasse les préjugés et qui nous raconte des histoires humaines, touchantes et vraies.

Noami Fontaine a 36 ans. Elle est mère de deux jeunes garçons et aide pédagogique auprès des étudiants innus du Cégep de Sept-Îles. Elle-même est née à Uashat, une communauté innue où elle est revenue au début de sa vingtaine après avoir grandi hors réserve. Ce retour, c’est la prémisse de Manikanetish.

Diplômée en enseignement du français, elle est retournée auprès de sa communauté avec le désir de partager ses connaissances. « J’avais 24 ans. J’étais très idéaliste, pleine d’espoir, mais j’ai rapidement été confrontée à mes propres préjugés. En ayant grandi avec les Blancs, j’ai entendu tout ce que les gens disaient à notre sujet. Je viens d’ici. Je suis Innue. Pourtant, j’avais aussi un regard de pitié. Je n’étais pas d’accord avec le fait que c’était très dur d’être Innu », explique-t-elle au bout du fil avec une grande franchise. Pendant trois années, elle a donc été à la fois professeure et élève.


S’inspirant de ce passage, et souhaitant en quelque sorte rendre hommage à ses anciens élèves, elle a écrit Manikanetish. Le personnage principal, c’est elle, mais avec une touche de fiction. Les élèves qu’elle aide, ce sont ses élèves, avec une touche de fiction encore une fois. Mais jamais trop, parce que leur histoire n’en a pas besoin.

On les suit dans leur volonté de se prendre en main. Lutte, espoir. Force, courage. Détermination, beauté. C’est la réalité d’une génération d’Innus qui n’a rien à voir avec les préjugés, les stéréotypes et même les statistiques souvent utilisées pour les décrire. La pièce, ajoute Mme Fontaine en s’adressant à ses lecteurs, est très fidèle au livre.

Objet artistique rare

Présentée pour la première fois à Montréal au printemps, l’adaptation théâtrale a reçu d’élogieuses critiques et a même été qualifiée par La Presse d’« objet artistique rare ». La mise en scène est signée Jean-Simon Traversy, directeur artistique chez Duceppe, alors que la distribution est entièrement composée d’artistes autochtones.

Naomie Fontaine elle-même s’est prêtée au jeu de la scène au printemps, avec son fils. Une expérience qu’elle ne pourra pas répéter cette fois pour des raisons de logistique familiale. « Ç’a été une expérience incroyable, mais un gros défi moral et physique. Ça m’a fait comprendre que c’est tout un travail d’être comédienne. C’est très exigeant », dit-elle avec humilité.

Sa voix sera néanmoins présente et tous les autres membres de la distribution originale seront de la partie. Elle est d’ailleurs très fière de voir que différentes communautés des Premières Nations sont représentées dans sa pièce. C’était, il va sans dire, un souhait profond de mettre en valeur le talent de ces jeunes comédiens.

Changer l’image

« Quand on a présenté Manikanetish à Montréal, je me disais que ça aiderait à changer l’image que les gens ont des Premières Nations. C’est ça, ma mission, briser les préjugés. »

Et quand on prend le temps de souligner tous les succès remportés par l’autrice au cours de sa carrière lancée en 2011 – deux fois finaliste au Prix littéraire du Gouverneur général – force est de constater qu’elle y parvient un peu plus chaque jour. Son succès est à la fois critique et populaire. Elle ouvre des horizons, change des perceptions.

Comédie dramatique d’après le roman de Naomi Fontaine. Adaptation théâtrale : Naomi Fontaine et Julie-Anne Ranger-Beauregard. Mise en scène : Jean-Simon Traversy. Interprétation : Charles Buckell-Robertson, Marcorel Fontaine, Naomi Fontaine, Sharon Fontaine-Ishpatao, Marc-Olivier Gingras, Scott Riverin et Alexia Vinci. Photo : Danny Taillon. Production : Théâtre Duceppe. Durée : 1 h 20, sans entracte.

Manikanetish
14 janvier 2024 à 15 h 30
Salle Desjardins
Théâtre des Deux Rives

INFORMATIONS ET BILLETTERIE

Adresse

30, boulevard du Séminaire N.,
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
J3B 5J4

Heures de la billetterie

Du lundi au samedi de 10 h à 18 h.

Veuillez prendre note de l’horaire d’été pour la billetterie :

25 juin au 25 août : Mardi au samedi de 13 h à 18 h

26 août au 14 septembre : Mardi au samedi de 12 h à 18 h


Travaillez avec nous