24/02/2023

Quoi de neuf?

Myëlle : Comme un kaléidoscope

Par Myreille B. Dans le milieu, on la surnomme La Pieuvre pour tous les talents qu’elle déploie au violoncelle, aux percussions, aux claviers et à la voix. Multi-instrumentiste talentueuse, l’autrice-compositrice-interprète Myëlle dévoilera ses couleurs dans ce spectacle où elle présentera son premier opus : Enchantée.

 Le 2 mars prochain, ce sera une grande première pour elle. Pourtant, Myëlle foule les planches depuis déjà une vingtaine d’années en accompagnant plusieurs artistes de notre industrie, dont Cœur de Pirate, Richard Séguin, Éric Goulet, Beyries et Tire le coyote. Elle nous parle de ce tournant qu’elle a emprunté dans sa carrière. « Je suis une fille de création, une fille d’équipe ! Ça fait vingt ans que je pars régulièrement en tournée avec les projets d’artistes fabuleux. Là, c’est comme si c’était mon tour ! En fait, j’ai pris les rênes de ma vie. »

 Après cette décision, Myëlle refuse des contrats pour prioriser son projet. L’album était une forme d’exutoire pour la jeune femme qui traversait plusieurs deuils au sens propre comme au sens figuré. Dans son processus d’écriture qui a duré trois ans, elle a perdu sa mère, s’est séparée du père de son enfant peu de temps après, a vendu la maison familiale, puis est arrivé le décès de son père. « Des chansons se sont ajoutées par la suite avec de nouvelles émotions, de nouveaux combats, de nouveaux perturbateurs. À travers tout cela, il y a eu beaucoup de résilience, d’acceptation, et de travail sur soi. J’ai pris la voie du changement pour aller vers quelque chose de plus artistique. La création de ce show-là a été un canal que j’ai traversé d’une berge à l’autre. »

 Voir Myëlle

Une aide financière du Conseil des arts et des lettres du Québec arrivera à point pour son projet de production. Cela lui permettra de préciser sa démarche artistique. « J’ai pu m’entourer de musiciens talentueux qui me connaissent et me comprennent. Mon rythme a changé avec les années. Je vais bientôt avoir 40 ans. Il y a quelque chose de complètement différent aujourd’hui. Avec la sagesse acquise ces dernières années, ce kaléidoscope d’émotions vécues, je trouve que concrétiser mon projet maintenant a beaucoup plus de sens ! »

L’artiste s’est entourée d’une équipe particulière pour trouver son propre rythme sur la scène, sa vision de son art. « À la mise en scène, j’ai engagé une femme extraordinaire, Geneviève Jean-Bindley. Habituellement, elle travaille en danse contemporaine. Pour moi, c’était essentiel de collaborer avec une artiste d’un autre média artistique pour m’amener à l’intérieur de mon corps, cela m’a permis de transcender les chansons et l’émotion. Aux éclairages, Maxine Drury possède une grande sensibilité et c’est une amie. Mon histoire, elle l’a entre ses mains, elle l’a dans son cœur. Elle y ajoute du mouvement. C’est tellement excitant comme processus. » Entre le disque et la scène, les chansons se sont ajustées; tout en gardant le même squelette; les pièces se sont habillées différemment. « Cela apporte un angle artistique différent et ainsi, l’album a pu mûrir. »

 À cette équipe s’est joint le multi-instrumentiste Jean-Luc Huet (Ariane Moffat, DJ Champion) qui assume le rôle de chef d’orchestre. Myëlle est allée chercher deux chanteuses-musiciennes, Judith Little-Daudelin (voix et percussion) et Véronique Laberge (voix et synthétiseurs). « J’ai un chœur de gospel à nous trois ! » Il faut aussi souligner que Myëlle a travaillé de façon exceptionnelle la rythmique de son spectacle. « L’accent est sur les voix et la section rythmique. C’est pour mieux aller chercher la respiration et la pulsation des chansons. En fait, j’ai effectué un travail particulier en bâtissant l’album, celui de mesurer les BPM (battements par minute) de ma respiration. Ainsi, quand j’écrivais et que je composais, l’état dans lequel je me trouvais est devenu le beat des chansons. »

De quel instrument jouera-t-elle dans son spectacle ? « Peut-être un peu de synthé et de piano, mais je vais surtout me concentrer sur ma voix et me laisser résonner. » Voici une artiste tout en nuances et tout en couleurs à découvrir, tout comme son style pop ambiant et électromagnétique.

 

Myëlle

2 mars 2023 à 18 h

Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean

Places réservées 

 

Cette entrevue a été publiée dans l'édition de mars 2023 du magazine l'Entracte de la SPEC du Haut-Richelieu. Pour consulter l'édition en cours, cliquez ici

INFORMATIONS ET BILLETTERIE

Adresse

30, boulevard du Séminaire N.,
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
J3B 5J4

Heures de la billetterie

Du lundi au samedi de 10 h à 18 h.

Horaire des fêtes jusqu'au 24 décembre
Du lundi au dimanche de 10 h à 18 h.

Travaillez avec nous