18/11/2023

Quoi de neuf?

Louis Morissette: Un premier (et peut-être dernier) solo

Par Yves Mallette. Alors que pointait la cinquantaine, Louis Morissette a éprouvé des ennuis de santé qui l’ont fait réfléchir. Considérant avoir réussi son parcours professionnel, il avait envie de ralentir et de se faire plaisir en chassant la pression inutile. Aimant beaucoup écrire, le moment était idéal pour s’installer à son clavier dans le but de réaliser un vieux rêve : créer un spectacle solo.

« J’essaie de me détacher de la pression du résultat. Je commence à faire des choix pour m’enlever le couteau d’entre les dents. Alors je fais ce spectacle simplement pour m’amuser, parce que ça me tente, et surtout, pour aller rencontrer le monde », fait savoir le producteur à succès. La seule pression qu’il accepte de mettre sur ses épaules est celle de livrer un bon spectacle.

Depuis sa sortie de l’École nationale de l’humour en 1996, l’acteur et scénariste a évolué sous l’œil du public. Alors quand il parle de certaines situations, on sait habituellement ce dont il est question. Il a donc éprouvé l’envie d’offrir aux gens qui ont suivi sa carrière une vision de l’intérieur par rapport à des moments positifs ou négatifs.

« Il y a des choses que j’ai faites ou que j’ai dites qui ont contribué à ce que les gens se fassent une certaine image de moi. Je trouvais intéressant de pouvoir donner mon point de vue, de pouvoir dire pourquoi j’étais comme ça et pourquoi j’ai changé. Je me dédouane de certains trucs, mais en même temps, il faut que j’en assume d’autres », note Louis Morissette en reconnaissant avoir montré un côté arrogant à ses débuts.

Introspection

Dans Sous pression, Louis Morissette accepte la vulnérabilité et ne cache pas grand-chose. Il expose ses bons coups et ses erreurs. Il parle de l’échec de son émission VIP, de la controverse du Bye bye de 2008, de son conflit avec Québecor et il évoque même le scandale qui a éclaboussé sa famille lors de l’affaire mettant en cause son beau-père Guy Cloutier.


« Je ne parle pas vraiment des personnes concernées, mais j’explique comment ces évènements m’ont marqué et ont influencé mon choix de parcours », précise-t-il. Bien sûr qu’à travers cette introspection ponctuée de nombreuses anecdotes, l’humoriste fait des blagues sur sa femme, Véronique Cloutier, celle avec qui il partage sa vie depuis une vingtaine d’années et avec laquelle il a partagé la scène de 2014 à 2019, lors de la tournée Les Morissette.

Louis Morissette s’exprime également au sujet de sa petite sœur née avec la paralysie cérébrale, ce qui a influencé sa pensée sociale et son rapport avec les autres en plus de le familiariser très tôt avec le concept de la responsabilité et le sens du devoir.

Bien sûr, l’ex-membre des Mecs comiques pose un regard humoristique sur tout ce matériel qui peut sembler assez difficile au départ : « Je trouve qu’il est toujours plus facile de faire rire à partir de situations qui ne sont pas drôles. »

Si Louis Morissette parle autant de sa vie personnelle, c’est pour mieux parler de la vie en général. En fait, il remet en question la société de performance. « Les gens rient beaucoup. Mais ils me disent aussi que je les ai fait réfléchir. C’est important pour moi. Les gens ont été divertis, mais il leur reste quelque chose. Plusieurs personnes m’envoient d’ailleurs des messages pour me dire que c’est un spectacle dont ils vont se souvenir. J’en suis fortement heureux. »

Il est intéressant de noter qu’au départ, le titre du spectacle n’était pas Sous pression. « En fait, le titre de travail était… Mon dernier show en opposition au fait qu’à 50 ans c’est mon premier solo. À la fin du processus de création, ma blonde m’a fait remarquer que “pression” est le mot qu’elle a entendu le plus souvent. Véro venait de trouver mon titre », révèle l’auteur de la série CA.

Mais voit-il vraiment ce premier solo comme… son dernier spectacle ? « J’aurai 53 ans à la fin de la tournée et je prévois ralentir un peu, faire les choses différemment. J’aime bien l’écriture et le cinéma. Cela me permet de rester près de la famille. Il ne faut jamais dire jamais, mais j’ai l’impression que ce sera probablement mon dernier », conclut Louis Morissette. Raison de plus de ne pas le manquer !

Louis Morissette
14 février à 20 h
Salle Desjardins
Théâtre des Deux Rives

INFORMATIONS ET BILLETTERIE

Adresse

30, boulevard du Séminaire N.,
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
J3B 5J4

Heures de la billetterie

Du lundi au samedi de 10 h à 18 h.

Veuillez prendre note de l’horaire d’été pour la billetterie :

25 juin au 25 août : Mardi au samedi de 13 h à 18 h

26 août au 14 septembre : Mardi au samedi de 12 h à 18 h


Travaillez avec nous