07/02/2024

Quoi de neuf?

KARKWA : Le grand retour

Par Gilles Lévesque. Il se sera écoulé 12 ans avant d’assister à la renaissance inattendue du groupe Karkwa. Il y a d’abord eu le lancement d’un cinquième album en septembre dernier, Dans la seconde, puis quelques spectacles préparatoires menant à une tournée qui s’arrêtera au Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean au printemps.

Si vous tenez à vivre cette page d’histoire de l’unique formation québécoise à avoir remporté le prestigieux prix Polaris, mieux vaudrait vous procurer des billets sans plus attendre. Ils s’envolent rapidement.

Aussi bien vous le dire : Karkwa n’a pas l’intention de surfer très longtemps sur cette vague d’amour qu’il ressent depuis qu’il a repris la route. Le spectacle du 22 mars prochain, à Saint-Jean-sur-Richelieu, sera l’un des derniers. En fait, il en restera deux à leur agenda, soit celui prévu au Festival en chanson de Petite-Vallée, le 2 août, et la soirée d’adieu au MTELUS de Montréal, le 23 novembre.

« On ne veut pas se commettre, mais ça pourrait bien s’arrêter là. On verra dans les mois qui viennent, mais dès le départ, il avait été entendu entre nous qu’on ne s’embarquerait pas dans une tournée de deux ans, comme dans le temps. Nous avons des familles, des obligations, des projets », de nous confier Stéphane Bergeron, le batteur du groupe.

Tout le monde sait que Louis-Jean Cormier mène une carrière en solo depuis la dissolution du groupe, en décembre 2011, mais plusieurs ignorent que François Lafontaine (claviers), Martin Lamontagne (basse), Julien Sagot (guitare, percussions) et Stéphane Bergeron sont toujours actifs sur la scène musicale, que ce soit à titre de compositeur ou d’accompagnateur. Chacun suit son chemin.


« Nous ne nous sommes jamais perdus de vue, souligne notre interlocuteur. En fait, nous n’avons jamais fermé la porte à un retour. On s’en parlait souvent, mais il fallait que les astres soient bien alignés pour que ce soit envisageable pour tout le monde. On a dans un premier temps commencé à composer des chansons pour un éventuel album, enchaine Stéphane Bergeron. On a travaillé sur ce projet pendant un an, mais pas à temps plein. On voulait faire un disque qu’on aimerait et je pense que nous y sommes arrivés. L’idée de donner des spectacles a suivi. D’abord à quelques endroits au Québec, puis en France, l’automne dernier. »

Si vous avez lu les critiques depuis leur retour sur scène, vous savez que les cinq comparses de Karkwa ont été à la hauteur des attentes, notamment lors de la série de quatre spectacles présentés à guichets fermés au MTELUS (ancien Métropolis) en décembre.

« Un retour grandiose par la grande porte. Le temps qui a passé fait en sorte que le groupe qu’on a eu sous les yeux et dans les oreilles est bien meilleur qu’avant », d’écrire Alexandre Vigneault, chroniqueur musical de La Presse.

« C’est vrai que nous sommes meilleurs que nous étions avant ce retour, pense aussi Stéphane Bergeron. On a plus de maturité, plus d’expérience. La chimie est bonne entre nous. Ce n’est pas pour rien si on joue si près les uns des autres sur scène. On se sent et on s’apprécie. On vit un moment très agréable. »

Un moment qu’on aura grand plaisir à partager !

Karkwa
22 mars 2024 à 20 h
Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean
Admission générale, debout

Photo Marc-Étienne Mongrain

INFORMATIONS ET BILLETTERIE

Adresse

30, boulevard du Séminaire N.,
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
J3B 5J4

Heures de la billetterie

Du lundi au samedi de 10 h à 18 h.

Veuillez prendre note de l’horaire d’été pour la billetterie :

25 juin au 25 août : Mardi au samedi de 13 h à 18 h

26 août au 14 septembre : Mardi au samedi de 12 h à 18 h


Travaillez avec nous