08/12/2023

Quoi de neuf?

Émilie Perreault : Le pari de la scène

Par Marie-Pier Gagnon. Plusieurs d’entre nous l’avons découverte alors qu’elle parlait culture au micro de Paul Arcand. Nous l’avons ensuite suivie en tant qu’animatrice et autrice, charmés par sa passion pour les arts. Avec une touche d’insouciance bien assumée, Émilie Perreault s’apprête maintenant à monter sur scène. Une suite logique que nous serons parmi les premiers à applaudir.

Remontons en 2022. Ne vous inquiétez pas, le spectre de la pandémie ne refera pas surface. Au cours de l’été, forte de son rôle de coporte-parole du festival Fous de théâtre (L’Assomption), Émilie Perreault se voit offrir une carte blanche pour créer une œuvre à partir de son plus récent essai, Service essentiel. D’emblée, elle songe à une conférence, mais ce que les organisateurs souhaitent réellement, c’est un solo théâtral. Pourquoi pas ? C’est audacieux, courageux, une journaliste qui fait le saut sous les projecteurs. Qui devient officiellement artiste. C’est aussi sujet à critiques et préjugés, mais elle accepte de relever le défi.

Pendant trois soirs, elle se présente sur scène et reçoit les applaudissements. La réception est très bonne, si bonne en fait que l’idée d’en faire un réel projet émerge. « C’est vertigineux, mais j’ai envie de l’essayer », confie-t-elle. Fidèle au plan de carrière qu’elle s’est tracée, c’est-à-dire de s’ouvrir aux opportunités et de faire des projets signifiants, elle ose. 


De là est née La suspension consentie de l’incrédulité, la pièce qui occupera la scène chez Duceppe au printemps et qui s’arrêtera chez nous bien avant, soit le 28 janvier. Émilie Perreault en signe les textes. Elle s’est entourée de Jean-Philippe Lehoux au conseil dramaturgique, de Charles Dauphinais (Pierre Hébert – Le goût du risque) à la mise en scène et de Robin Kittel-Ouimet (Virginie Fortin – Mes sentiments) aux décors et éclairage.

Le rôle du spectateur

Dans cette production qui fait passer le public par une vaste gamme d’émotions, Émilie Perreault s’intéresse au rôle de spectateur. « Pourquoi, en tant que spectateurs, on va s’asseoir le mardi soir dans une salle et on s’entoure d’étrangers pour regarder une œuvre ? » questionne-t-elle. Parce qu’ultimement, l’art occupe une place importante dans nos vies.

Pour illustrer ses propos, l’artiste puise à même son parcours de spectatrice professionnelle. Après tout, en tant que journaliste culturelle, elle a vu et applaudi des centaines de spectacles, certains ayant été significatifs, d’autres moins. Elle dispose aussi d’une belle gamme d’anecdotes partagées par d’autres spectateurs croisés au fil de son chemin entre autres marqué par la publication de l’essai Faire œuvre utile et de la série documentaire du même nom.

Le ton du spectacle se veut léger tout en demeurant pertinent. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui l’ont poussée à collaborer avec Charles Dauphinais à la mise en scène. Ce dernier navigue aussi bien en humour qu’en théâtre. En somme, c’est une première rencontre qui s’annonce fort intéressante et qui nous permettra de mieux comprendre pourquoi.

Parallèlement à ce beau et gros défi, Émilie Perreault continue de promouvoir la culture par ses autres projets. Elle est toujours animatrice à Radio-Canada Première avec son émission quotidienne Il restera toujours la culture. Elle vient aussi de faire paraitre son tout premier album jeunesse, Henrigolo aux Éditions Fonfon, une entreprise de notre région. Cette histoire, qui rappelle le pouvoir de l’humour, lui a été inspirée par son petit et charmant garçon. Quand on vous disait que l’animatrice, autrice, réalisatrice, comédienne… bref, que l’artiste se laissait porter par les opportunités et les projets signifiants. En voilà un autre bel exemple !

La suspension consentie de l’incrédulité
28 janvier 2024 à 14 h
Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean
Admission générale

Photo Marjorie Dufour

INFORMATIONS ET BILLETTERIE

Adresse

30, boulevard du Séminaire N.,
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
J3B 5J4

Heures de la billetterie

Du lundi au samedi de 10 h à 18 h.

Veuillez prendre note de l’horaire d’été pour la billetterie :

25 juin au 25 août : Mardi au samedi de 13 h à 18 h

26 août au 14 septembre : Mardi au samedi de 12 h à 18 h


Travaillez avec nous