18/01/2024

Quoi de neuf?

Charles Beauchesne : Sur les traces de Jack l’Éventeur

Par Yves Mallette. Dans Charles Beauchesne parle de Jack l’Éventreur pendant 60 minutes, l’humoriste présente le plus célèbre tueur en série. Paradoxalement, c’est à la fois le plus célèbre… et le moins connu. Féru d’histoire, Charles Beauchesne veut remédier à cette situation en présentant cette conférence qu’il qualifie d’historico-humoristique.

On attribue à Jack l’Éventreur l’assassinat de femmes qui étaient retrouvées la gorge tranchée et les organes reproducteurs atrocement mutilés dans les rues du district londonien Whitechapel en 1888. Ces meurtres n’ont toujours pas été résolus.

Bon, résumé de cette manière, il est justifiable de se demander comment on peut trouver les mots « humour » et « tueur en série » dans la même phrase. « Je fais une conférence typique avec des pointes d’humour ici et là. On traverse une vaste gamme d’émotions. Il y a des moments où c’est à frémir et il y en a d’autres où c’est comique à cause du ridicule d’une situation. On passe d’un état à l’autre pendant 90 minutes. Ce n’est pas du stand-up traditionnel. Il y a des passages drôles et quand ce n’est pas drôle, au moins, c’est intéressant », explique Charles Beauchesne en se décrivant comme un humoriste qui imite un conférencier.

Dans ses recherches, ce dernier a été surpris de constater à quel point tout le monde semble connaitre l’histoire de Jack l’Éventreur… sans la connaitre. Tout le monde a entendu parler du personnage, mais personne n’est capable de raconter son histoire. C’est ce que le diplômé de 2010 de l’École nationale de l’humour essaie de faire, lui qui a écrit sa conférence après avoir fait des recherches sur internet, lu des livres et regardé des documentaires. Armé d’un micro, brandissant des cartons et projetant des diapositives, son exposé est basé sur des faits historiques.

« On ne savait rien de Jack l’Éventreur à l’époque et on n’en sait pas plus aujourd’hui. Tout ce qu’on connait, c’est ce qui s’est passé autour de lui. En fin de compte, l’histoire de Jack l’Éventreur, c’est comme un roman policier sans son chapitre final. C’est un “meurtre et mystère” sans coupable », illustre M. Beauchesne qui s’est fait remarquer grâce à ses balados à succès Les pires moments de l’histoire, pour lesquels il s’est mérité un Olivier et qui sont disponibles sur OHdio.

Ce qui fascine Charles Beauchesne, c’est que toute cette affaire survenue à la fin du 19e siècle a influencé le monde dans lequel on vit : « Jack l’Éventreur, c’est le grand-père des tueurs en série qui rencontre la première police moderne et qui marque un tournant pour le journalisme d’investigation. C’est aussi un des premiers évènements à avoir fait l’objet d’une couverture médiatique internationale. »


Public très varié

Charles Beauchesne s’étonne de la variété de son public : « Je suis surpris toutes les fois que je monte sur scène. Dans la salle, il y a des très jeunes et des très vieux. Je pensais que ceux qui s’intéressaient à moi se situaient surtout dans ma tranche d’âge, genre 35-45 ans, mais non. Il faut croire qu’avec l’histoire, on ratisse plus large. D’ailleurs, on semble avoir oublié à quel point c’est intéressant, l’histoire. Et je pense avoir trouvé une façon de faire apprendre des choses aux gens sans qu’ils s’en aperçoivent. »

À ce chapitre, ce dernier peut se considérer comme un digne successeur d’historiens comme Gilles Boulet, Jacques Lacoursière et Denis Vaugeois qui avaient publié le Boréal Express, un journal d’histoire qui a connu un succès phénoménal dans les années 60.

Et Charles Beauchesne n’a pas fini de nous parler de faits historiques. Notons d’abord que Charles Beauchesne parle de Jack l’Éventreur pendant 60 minutes est son deuxième spectacle historico-humoristique, le premier étant Charles Beauchesne parle de la peste noire pendant 60 minutes. Un spectacle qu’il présente toujours, sans compter son premier solo intitulé Les corbeaux me regardent d’un air bizarre qu’il promène dans différents coins du Québec.

Il faut croire que tout ça n’est pas suffisant, car une troisième conférence comico-historique est en chantier. Cette fois, il sera question des nazis…

Charles Beauchesne parle de Jack l’Éventreur pendant 60 minutes
17 février 2024 à 20 h
Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean
Places réservées

INFORMATIONS ET BILLETTERIE

Adresse

30, boulevard du Séminaire N.,
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
J3B 5J4

Heures de la billetterie

Du lundi au samedi de 10 h à 18 h.

Veuillez prendre note de l’horaire d’été pour la billetterie :

25 juin au 25 août : Mardi au samedi de 13 h à 18 h

26 août au 14 septembre : Mardi au samedi de 12 h à 18 h


Travaillez avec nous