16/03/2022

Quoi de neuf?

Anne-Élisabeth Bossé : rire de son anxiété

Par Yves Mallette. Après avoir relevé plusieurs défis au cinéma, à la télévision, au théâtre et à la radio, Anne-Élizabeth Bossé s’en impose un autre : un solo d’humour. Ce premier spectacle, intitulé Jalouse, elle ne le présente pas sous la forme connue du stand-up à l’américaine. La dame favorise plutôt le monologue. Et les réactions obtenues en rodage indiquent que ça lui réussit très bien.

C’est après l’avoir vu animer une soirée Carte blanche lors du Festival Juste pour rire en 2019 que des producteurs l’ont approchée pour faire un spectacle solo et elle a dit oui. « Tout de suite après, j’ai eu de grands vertiges », avoue la comédienne en riant.

Voir Anne-Élisabeth Bossé

Anne-Élisabeth Bossé s’est donc mise à l’écriture, elle qui est surtout habituée à jouer les mots des autres. Cet exercice n’était quand même pas complètement étranger pour celle qui s’était fait la main en écrivant des chroniques à titre d’animatrice à Rouge FM. Frédéric Blanchette, le metteur en scène de Jalouse, a collaboré aux textes avec l’humoriste Suzie Bouchard. Concernant l’intervention d’un metteur en scène, Mme Bossé la juge nécessaire, car le visuel en humour est beaucoup plus sophistiqué qu’avant.

Se comparer aux autres
Quant au contenu, celle que l’on surnomme Annélie explique que le titre Jalouse réfère au thème central qui lui permet d’exploiter son rapport à la jalousie. Un mot-valise qui englobe toutes sortes de petites émotions reliées au fait de se comparer aux autres en se demandant pourquoi elle n’a pas ci ou ça, pourquoi une personne a des aptitudes dans un tel domaine et pas elle. En somme, Mme Bossé fait rire en se livrant au sujet de son anxiété et de son insécurité. Elle en parle en évoquant certaines blessures d’enfance, le premier emploi, les premiers amours…

« J’avoue que le thème de la jalousie est un concept relativement extensible et, dans certains cas, parler d’envie serait tout aussi juste. Mais peu importe, ce sujet conduit à une réflexion plus sociale dans ce sens que le système capitaliste veut ça, nous comparer aux autres », mentionne la diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal.

Celle qui a joué dans Les Appendices révèle que sur scène elle ne fait pas une série de numéros. Tous les thèmes qu’elle aborde sont interreliés, ce qui fait qu’elle passe d’un sujet à l’autre sans qu’on s’en aperçoive.

« Je n’ai pas abordé ce spectacle avec l’intention de faire rire à tout prix, en copiant le modèle une ligne, un punch. Mais en rodage, j’ai été agréablement surprise de constater à quel point la réflexion n’empêche pas le rire. Je ne réinvente pas le monde et j’aborde des thèmes connus, mais je le fais à ma manière. D’ailleurs, ne me demandez pas de me comparer à quelqu’un d’autre dans l’univers de l’humour. Disons simplement que je fais du Anne-Élisabeth Bossé. »

Durant le processus de création, l’humoriste a eu la chance de partager ses états d’âme avec un collègue qui vivait la même aventure. En effet, elle travaille dans la même boite de production que le vétéran comédien Marc Messier qui préparait lui aussi son premier spectacle solo. Elle avoue que les deux étaient fébriles et ils se disaient, probablement pour s’encourager mutuellement, que ce qu’ils préparaient n’était pas si loin de ce qu’ils ont déjà fait. Mais en même temps…

« J’ai vécu des expériences théâtrales où le quatrième mur n’était pas si défini. Mais là, je vois les gens dans les yeux, je m’adresse directement à eux et j’ai des réactions immédiates. Ça, j’avoue que c’est une nouvelle sensation », conclut Anne-Élizabeth Bossé qui ne regrette nullement d’avoir dit oui à ceux qui avaient noté son potentiel comique.

Pour plus d'informations, visitez le anneelisabethbossé.ca

Anne-Élisabeth Bossé
8 janvier 2022 à 20 h
Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean
Places réservées

crédit photo Jimmi Francoeur

 

INFORMATIONS ET BILLETTERIE

Adresse

30, boulevard du Séminaire N.,
Saint-Jean-sur-Richelieu, QC
J3B 5J4

Heures de la billetterie

Du lundi au samedi de 10 h à 18 h.

Travaillez avec nous