Les Cowboys fringants en selle depuis 25 ans

Par Yves Mallette
Les Cowboys fringants se remettent en selle alors qu’ils entreprennent la tournée Les antipodes, baptisée du titre de leur 10e album lancé en octobre dernier. Et que les fans se le tiennent pour dit, ce sont toujours les mêmes bons vieux Cowboys qu’ils verront sur scène, foi de Jean-François Pauzé.

Monsieur Pauzé, guitariste et principal auteur-compositeur du groupe, explique que le titre s’est imposé rapidement : « Le titre Les antipodes veut souligner que nous vivons à une époque marquée par une extrême polarisation des idées, mais il fait aussi référence à l’album où des pièces lourdes de sens côtoient des chansons plus rigolotes. »

Le musicien avance qu’en spectacle le groupe devrait proposer au moins huit chansons du nouvel album et une quinzaine d’autres pièces tirées de leur répertoire qui compte quelque cent trente chansons. « Habituellement, les fans ne se gênent pas pour réclamer nos vieux succès et nous ne les en priverons pas. Plus la pancarte est grosse, plus nous avons des chances de la voir », affirme Jean-François Pauzé en laissant entendre que le groupe est toujours aussi interactif avec le public.

Voir Les Cowboys fringants

Les admirateurs des Cowboys fringants ne seront pas dépaysés en allant voir leur nouveau spectacle alors que le groupe mettra le feu dans la cabane pendant trois heures avec un mélange de chansons tendres et énergiques souvent teintées de critique sociale. Les personnes qui ont eu la chance d’écouter leur nouvel opus n’auront aucune difficulté à anticiper que les Cowboys seront encore les protagonistes d’un gros party.

Jean-François Pauzé opine en affirmant que le mot d’ordre est toujours le même : créer une ambiance festive. « Nous ne nous dénaturons jamais, mais nous cherchons quand même à innover et nous essaierons différentes petites choses dans le spectacle. » Comme il l’avait fait lors de son spectacle précédent, le quatuor de base des Cowboys formé de Marie-Annick Lépine, Karl Tremblay, Jean-François Pauzé et Jérôme Dupras s’est adjoint trois autres acolytes pour la tournée.

Pas de demi-mesure
Les Cowboys fringants parcourent les scènes du Québec depuis 25 ans, mais il n’est pas question de s’asseoir sur ses lauriers. « Plus expérimentés, nous sommes certes moins nerveux à la veille d’une tournée, mais nous ne tenons rien pour acquis. Il y a toujours une certaine fébrilité et nous sommes soucieux de maintenir des standards de qualité. De plus, nous sommes conscients que le dollar-loisir est très cher pour les gens. C’est pourquoi nous travaillons fort pour préparer ce spectacle afin que le public en ait pour son argent », fait savoir Jean-François Pauzé.

« Si plusieurs de nos fans de la première heure sont fidèles, nous remarquons que des jeunes de 18 à 25 ans s’ajoutent aux autres et ça nous galvanise. » D’autant plus que ces jeunes rejoignent les membres du groupe dans leur intérêt pour la protection de l’environnement. « Je suis très content de voir que les jeunes sont de plus en plus conscientisés. »

Le groupe remet toujours un dollar par billet de spectacle vendu à la Fondation Cowboys fringants. « Nous évaluons à un million le nombre d’arbres que nous avons plantés depuis 2006. Maintenant, nous comptons sur le projet Artistes pour le climat pour que d’autres fassent la même chose », révèle celui qui, comme ses collègues du groupe, est convaincu qu’une des meilleures façons de lutter contre les changements climatiques est de planter des arbres.

www.cowboysfringants.com

Photo Le Petit Russe

Les Cowboys fringants
24 janvier 2020 à 20 h
Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean
Admission générale

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *