Alan Lake

Prochain(s) spectacle(s)


Alan Lake, diplômé de l’école de danse de Québec en 2007, est interprète, chorégraphe, réalisateur et artiste en arts visuels. Sa démarche artistique, basée sur une combinaison entre la danse, le film, les arts visuels, se dirige vers l’ouverture, l’échange, la rencontre des gens et des genres. Il présente son travail de chorégraphe lors des soirées CorresponDanse : Suite pour trois assiettes (2003), Le blé près de chez nous (2004), L’après-midi-oiseaux (2006), Dany and Me too (2009 cocréation avec Dany Desjardins). En 2007, la création Sur : tout.tapis.lueur est vue au Théâtre de la Bordée. En 2009, il crée Chaudières, déplacements et paysages présenté à La Rotonde, à Tangente à Montréal (2010) et lors de l’événement Relève en Capitale (REC) en 2010 à Québec. Alan Lake insère dans sa démarche artistique des vidéos-danses qu’il réalise : Battement Bleu (2003) et 9 Minutes, 2 Fois (2004) gagnant le prix du public à Vidéastes Recherché•es. Dans le processus créatif de sa pièce Chaudières, déplacements et paysages (2009), il produit un film de8 minutes qu’il intègre dans son spectacle. Depuis 2007, Alan Lake se joint en tant qu’interprète les compagnies : Le fils d’Adrien danse d’Harold Rhéaume dans NU, Jumeaux - une co-création avec le chorégraphe français Yvann Alexandre - et dans la création : Fluide. Il fait partie de la distribution du Carré des Lombes de Danièle Desnoyers pour les pièces : Là où je vis et Dévorer le Ciel. En 2009, dans le cadre du FTA, il participe au Grand continental avec la compagnie Sylvain Émard Danse. En 2011, il est interprète pour Dana Gingras dans un vidéoclip d’Arcade Fire. En 2012, il poursuit son propre travail pluridisciplinaire avec le projetLà-bas, le lointain incluant un film de danse, une installation et une oeuvre sur scène présentée en première à La Rotonde - Centre chorégraphique du Québec en mai 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

03/18/2017

« Je n'ai jamais été déçu des spectacles de danse présentés par la SPEC et celui-ci ne fait pas exception. Je suis toujours éblouie par la maîtrise de chaque mouvement qui transmet tant d'Émotions.la discussion après le spectacle est selon moi essentiel pour prendre toute la mesure du spectacle mais surtout des danseurs et du chorégraphe. »

Jean-Marc

03/11/2017

« Un autre excellent spectacle de danse, très différent et très bien présenté, ça m'a beaucoup plu, belles projections et interprètes de grand talent, bonnes rencontres avant-après spectacle. J'ai beaucoup apprécié la série danse présentée cette saison. Continuez à nous présenter ces bons spectacles tellement différents les uns des autres. »

Patricia Riby

03/05/2017

« Excellent spectacle. Juste assez en dehors des sentiers battus pour se tenir culturellement et intellectuellement alerte pour ce qui est de la danse contemporaine. Et très personnel comme chorégraphie. Impressionnantes performances des danseurs. »

Daniel

03/05/2017

« Belle performance. La rencontre pré spectacle a été très profitable. Merci pour la recherche de spectacles si variés »

À. Forest

03/05/2017

« Du grand Art avec un grand A. Spectacle insolite pour ne pas dire unique qui associe avec subtilité, finesse, sensibilité l'art de la danse à celui du cinéma. Une heure de pur ravissement autant visuel que sonore même si je n'ai saisi qu'une infime partie de la dimension, charge onirique, voire mythique de son auteur. Alain Lake,ses quatre danseurs à savoir Fabien Piché, David Rancourt, Esther Rousseau-Morin et Arielle Warnke-St-Pierre et tous leurs complices sont de véritables joyaux artistiques car éveilleurs d'émotions vives. Tout simplement bravo! »

Serge Méchain