Sous le masque : La télévision et son impact

Par Guy Boulanger, directeur général
Je ne sais pas si vous avez eu l’occasion d’écouter la populaire émission de télévision Révolution diffusée à TVA. Il se passe un phénomène intéressant avec cette émission de danse dont les retombées sont multiples.

À la suite de leur participation à Révolution, des concurrents ont obtenu des contrats de chorégraphes ou de danseurs du Cirque du Soleil, du Cirque Éloize et pour différents galas et événements. Les écoles de danse ne sont pas en reste, puisque plusieurs de celles-ci connaissent une importante augmentation des inscriptions à leurs différents cours, et ce, un peu partout dans la province. Certaines personnes prétendent même que les cachets pour les danseurs seraient à la hausse. Bref, il semble que l’émission contribue à créer un embryon de star-system pour le milieu de la danse. Qui sait... peut-être que cette émission contribuera à accroitre le nombre de spectateurs dans nos salles.

Je suis toujours curieux de lire des informations relatives aux impacts que peut avoir la diffusion des arts de la scène sur différentes plateformes comme la télévision, Facebook, YouTube... De notre côté, nous expérimentons depuis cinq ans la diffusion de spectacles en direct sur la page Facebook du Cabaret-Théâtre. Nous diffusons presque tous les spectacles de la série Cabaret Jazz Band Lassonde et plusieurs autres de la série des Jeudis Shows Hydro-Québec. Au début, les agents d’artistes étaient très réticents à nous autoriser la diffusion en direct. Plusieurs craintes étaient soulevées. Comme la qualité de la captation et de la diffusion sera-t-elle au rendez-vous ? Cela va-t-il brûler le spectacle ? Si les gens voient le spectacle dans le confort de leur foyer voudront-ils ensuite sortir pour aller en salle ?

J’avoue que la diffusion des spectacles en direct n’est pas appropriée pour tous les types de spectacles. Il n’est sûrement pas à propos de diffuser les spectacles des humoristes, encore moins ceux des artistes très populaires. Mais pour des artistes émergents, je considère qu’il s’agit d’un excellent outil promotionnel.

Ce que je sais aussi, c’est que la diffusion des spectacles ne nuit pas à la fréquentation en salle. En tout cas, ce n’est pas le cas pour le Cabaret Jazz Band Lassonde. Lorsque nous avons commencé la diffusion des spectacles de cette série sur Facebook, l’assistance moyenne aux représentations était inférieure à 200 personnes. Cinq ans plus tard, c’est presque toujours à guichets fermés que sont présentés ces spectacles. Je n’attribue pas l’augmentation de la clientèle nécessairement à la diffusion en direct, mais, chose certaine, cela n’a nullement nui à sa fréquentation. 

De plus, la diffusion en direct nous permet de rejoindre des gens qui ne sont pas en mesure d’assister au spectacle. Nous recevons des commentaires du type : « Je suis malade, clouée au lit, mais au moins je peux regarder le spectacle de chez-moi, c'est réconfortant. », ou « J’habite dans l’est du Québec, j’aime bien regarder vos spectacles. », et « Même en vacances dans le Sud, je peux écouter le Cabaret Jazz Band. » Bref, les captations nous permettent de rayonner… un peu partout dans le monde !

Je vous invite à visiter la page Facebook du Cabaret-Théâtre. Vous y trouverez de nombreuses captations de spectacle que vous pourrez voir et revoir. Par ailleurs, je vous incite à partager les captations qui vous plaisent le plus. Vous contribuerez ainsi à faire découvrir nos activités et lieux de diffusion.
En terminant, je profite de cette occasion pour vous souhaiter un heureux temps des Fêtes.

Visitez la section Vidéos de la page Facebook du Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *