Jean-François Létourneau : Marchand de traces et de mémoire

Par Myreille B. Chacun traverse son chemin sur terre en laissant quelques traces derrière lui. Certaines empreintes semblent plus profondes, d'autres indélébiles, laissant au passage des souvenirs, des parcelles de vie. Jean-François Létourneau, porte-parole du collectif Marchands de mémoire, possède une admiration incommensurable pour ces hommes et ces femmes qui ont traversé le temps puis façonné le paysage culturel.

D'enseignant à poète, d'écrivain à conteur, Jean-François raconte son cheminement artistique. Comment lui est venue cette passion pour le territoire et les autochtones ? « Je suis enseignant de formation et quand j'ai terminé mon baccalauréat, je suis parti enseigner pendant quatre ans à Kuujjuaq au Nunavik. Un des éléments qui m'a beaucoup marqué en côtoyant la culture inuite au quotidien est justement le territoire, la toundra. Quand on parle de territoire, le premier réflexe que nous avons c'est de penser à la nature, au paysage, comme le territoire naturel. Pour les Inuits, le territoire, ça représente surtout les gens qui l'habitent, mais aussi comment on peut l'habiter concrètement : par les arts, les chansons, les histoires qu'on se raconte. »

Voir Sur les traces du territoire

En revenant dans son patelin en Estrie, Jean-François s'intéresse à la littérature autochtone et commence à pondre plusieurs projets d'écriture. « Quand je lisais de la littérature sur ce sujet, je retrouvais toujours le même rapport et le même intérêt au territoire que j'avais découvert dans le Grand Nord. Ça m'a beaucoup habité. » C’est en racontant ses projets de contes et de poésie à l'un de ses bons amis musiciens, Olivier Brousseau, qu’une idée fabuleuse commence à germer de cette rencontre des grands esprits. Marier la musique traditionnelle à ses textes.

En travaillant avec des musiciens de son groupe Musique à bouches, les textes sont devenus des contes et des histoires. Commence alors un travail fructueux, en symbiose avec les membres du nouveau collectif, Marchands de mémoire. Jean-François écrit la majeure partie des textes et ses compagnons composent la musique. Puisque l'écrit prenait beaucoup de place dans le projet, l'idée d'en faire un audiolivre s'est imposée d'elle-même. Lancé en novembre 2019, cet album-livre illustre parfaitement cette proposition artistique singulière.

À travers un itinéraire précis, le spectateur est invité à un voyage poétique et intemporel. Le conteur explique. « Il y a un personnage, un vieux marcheur, c'est lui qui est le prétexte pour partir à l'exploration du territoire. Il rencontre sur sa route plusieurs personnages. C'est un voyage à la fois géographique qui est réel, mais aussi un voyage dans le temps. Par exemple, il rencontrera un déserteur de la Deuxième Guerre mondiale. Ce sont des personnages qui ont marqué l'histoire et c'est un peu le territoire qui m'a inspiré ces personnages. Il y a quelque chose de très enraciné dans les lieux, mais par la suite ça propulse les gens dans leur univers personnel. »

Jean-François termine cet entretien sur cette note : « Ce qui est agréable avec la notion du territoire, c'est cette façon concrète d'aborder la culture. Les gens peuvent par la suite faire le lien avec leur propre expérience, leur propre territoire d'origine. C'est quelque chose qui est plus concret que seulement parler de culture. »

Le 14 mars prochain à 15 h 30, Jean-François Létourneau sera entouré d'Olivier Brousseau (guitare basse et voix), de Jérôme Fortin (guitare, mandoline et voix) et Stéphanie Blanchette (podorythmie, percussions et voix). Au rythme de cette musique, empruntez les sentiers de la mémoire, découvrez des personnages oubliés ou imaginaires et dites-vous que rien n’est aussi vrai que la parole en voyage. Un spectacle à voir pour marcher sur les traces des anciens et de ceux qui façonneront le paysage de demain.

Crédit photo : Jean-François Dupuis

Jean-François Létourneau
En direct : 14 mars 2021 à 15 h 30
En rattrapage : du 15 au 21 mars 2021
Spectacle pour emporter

Ce spectacle fait partie du Circuit Paroles Vivantes du Regroupement du conte au Québec.

  

Cette entrevue a été initialement publiée dans le magazine l'Entracte de la SPEC du Haut-Richelieu - édition avril 2021. Disponible ici. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

03/14/2021

« Bravo Jean-François. Encore une fois tu m'as fait passer un très beau moment. J'aime quand tu dis que le territoire c'est les gens qui l'habitent. J'aime ce que tu fais. Bravo Les Marchands de Mémoire. J'apprécie chaque note, chaque parole chantée. Merveilleux. Merci et bonne route. »

Nancy Létourneau