Fait rire en racontant… Sam Breton

Par Yves Mallette

L’humoriste Sam Breton se souvient qu’il a trimé dur pendant plusieurs années avant de gagner une certaine notoriété dans l’univers de l’humour québécois. Mais sa ténacité et sa passion lui ont permis de réunir les conditions favorables pour présenter enfin un premier spectacle. En somme, le titre Au pic pis à pelle représente le parcours du jeune comique.

Sorti de l’École de l’humour en 2013, Sam Breton affirme n’avoir eu aucun passe-droit et il a dû faire son nom à la dure en persistant année après année. Il a commencé dans le circuit des bars, d’abord « pour un 8 minutes un lundi soir devant 33 personnes ».

Ensuite, raconte-t-il, un tenancier qui te trouve très drôle en parle à un collègue et, d’un bar à l’autre, tu es invité à présenter un numéro de 15 minutes et après, si on te trouve toujours drôle, tu deviens la tête d’affiche avec un numéro de 45 minutes. Le bouche-à-oreille fait son œuvre et finalement, quelqu’un de l’industrie te remarque et les choses s’accélèrent.

Voir Sam Breton
La progression s’est déroulée comme l’humoriste le souhaitait ce qui lui permet aujourd’hui de réaliser son objectif de présenter un premier spectacle. Là encore, il s’est retroussé les manches. Il a rodé le spectacle pendant un an : « Le show est pas mal différent de ce qu’il était au début du rodage. Je dirais que 60 % du contenu a changé. Maintenant tout est casé, la machine est bien huilée. »

Néanmoins, l’humoriste ne se prive pas de sortir de son texte quand l’occasion s’y prête : « Chaque soir, je raconte la même chose, mais je peux aussi partir sur une fripe. Ça dépend de ce qui se passe dans la salle. Je suis "très moment présent". »

Un raconteur
Sam Breton se définit avant tout comme un raconteur et il aborde des sujets de la vie de tous les jours. Il parle entre autres de sa compagne, de sa famille, des enfants, de son passage de la campagne à la ville (lui qui est originaire de La Baie), des aventures d’un chihuahua perdu... Des histoires rocambolesques liées, précise-t-il, à ce qu’il vit.

Le but est de faire rire sans avoir à se casser la tête. Mais il y a quand même deux passages dans le spectacle qui sont plus porteurs de sens. « Il y a notamment un numéro dans lequel je parle de ma relation un peu trouble avec les enfants. Je confie que je n’en veux pas. C’est une chose qui va pas mal à contre-courant et ça provoque certains murmures dans la salle. Mais le rire reprend vite le dessus. »

Interrogé au sujet de ce qui le distingue des autres humoristes de la relève, Sam Breton parle de son franc-parler, de ses accents de la campagne, de ses expressions inusitées. « Je pense que j’ai ma propre couleur, mais c’est difficile à expliquer. Le spectacle est très "sambretonnesque". Je dis toujours que je suis un humoriste qui se voit mieux qu’il ne se lit. » Justement, avec des éclairages de base et un tabouret tenant lieu de décor, l’attention est inévitablement dirigée vers l’artiste lors de ce spectacle de quatre-vingt-dix minutes livré sans interruption.

Et les gens sont invités à ne pas se gêner pour lui dire ce qu’ils en pensent à la fin du spectacle : « C’est toujours un plus pour moi de rencontrer les gens à la fin de la soirée. J’aime discuter avec eux et avoir leur rétroaction. »

Sam Breton avoue qu’outre quelques représentations privées et sa participation à un spectacle-bénéfice au Théâtre des Deux Rives, il n’a pas visité souvent Saint-Jean-sur-Richelieu. Mais assez pour se souvenir d’un public qu’il a trouvé très chaleureux et enthousiaste. Et il a hâte de confirmer cette impression lors de sa visite « officielle » le 20 décembre.
www.sambreton.com
Photo Felix Renaud

Cette entrevue est tirée de l'édition de décembre du magazine l'Entracte! Pour d'autres entretiens avec les artistes, cliquez ici.

Sam Breton
20 décembre 2019 à 20 h
Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean

11 juin 2020 à 20h
Salle Théâtre des Deux Rives
Logo Soirées humour Racine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *