Virginie Brunelle | Ode à la douleur

Avec À la douleur que j’ai, la talentueuse Virginie Brunelle explore le thème de la douleur, elle lui rend hommage, la sublime et la remercie de l’avoir tant inspirée. Cette sensation douloureuse est mise en scène sous toutes ses formes : d’une émotion brute à une agitation élégante, les interprètes nous font découvrir par le mouvement leur fragilité. Leur douleur transparaît sur scène et nous laisse entrevoir leurs limites physiques, leurs pulsions humaines rythmées par une animalité profonde.

Si cette chorégraphie ausculte le thème sombre de la perte de l’autre, cela est fait tout en contrastes, mêlant à la fois les genres, en glissant imperceptiblement du classique au contemporain, et les intentions : violence et délicatesse ne cesseront de se rencontrer. Cette ode à la douleur vous invite à faire votre propre introspection, de laisser ressurgir à travers un geste, une mélodie, vos souvenirs et émotions, grâce à une rencontre intense entre vous, les interprètes et la chorégraphe. Laissez-vous porter par l’émotion à l’état pur.

De la douleur à la douceur ne diffère qu’une seule lettre, et cet entre-deux semble niché au sein de cette oeuvre.

 

POUR ALLER PLUS LOIN
Saviez-vous que la douleur est un thème qui inspire beaucoup les artistes ? Nous vous invitons notamment à découvrir la pièce Ta douleur d’Anne Le Beau et Brigitte Haentjens, qui explore thématique similaire. Une oeuvre intense dans laquelle les interprètes s’abandonnent totalement, mais qui n’est pas que sombre, on y trouve de même des moments délicats et comiques.

 

A LA DOULEUR QUE J'AI | 4 février 2018 à 15 h 30

Salle Desjardins - Théâtre des Deux Rives

Billets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *