Fable sur l’enfance et la guerre

L'orangeraie raconte l'histoire des jumeaux Amed et Aziz, âgés de 9 ans, qui mènent une vie paisible dans une orangeraie, malgré une guerre qui gronde non loin. Un jour, un obus explose et tue leurs grands-parents. Peu de temps après, un guerrier propose au père des jumeaux de venger la mort de ses parents en envoyant un de ses fils traverser la montagne minée jusqu’au clan ennemi, armé d’une ceinture d’explosifs. Ellipse dans le temps. L’histoire se poursuit ensuite à Montréal alors que le jumeau survivant souhaite devenir acteur et fait la rencontre d’un professeur de théâtre qui l’aide à chercher son chemin vers la paix.

Depuis sa publication en 2013, le roman, L’orangeraie de Larry Tremblay, s’est mérité de nombreux prix. L’auteur, qui signe d’ailleurs cette adaptation théâtrale, retrouve son metteur en scène complice, Claude Poissant, avec qui il en est à sa cinquième collaboration. Poissant, fidèle à lui-même, offre une mise en scène sobre et épurée, toute en finesse et en beauté. Il laisse toute la place aux mots de Tremblay et à sa réflexion sur la guerre.

ON AIME

On aime l’essentielle rencontre entre l’Orient et l’Occident. Tremblay donne une voix à ces enfants guerriers à qui on vole leur jeunesse pour les programmer à la haine. Il laisse aussi une place à cette insatiable quête de l’humain vers la lumière et la paix. Une quête qui nous rassemble, peu importe d’où nous sommes.

Poursuivez votre immersion dans l'oeuvre magnifique de Larry Tremblay en consultant la capsule-conseil concoctée par notre programmatrice de théâtre Virginie L’Écuyer. 

Lorsque Larry Tremblay écrit, il n’a pas de plan! Il rédige d’abord quelques pages, qu’il considère dès lors comme « une scène de crime ». À partir de là, il mène son enquête sur ses personnages. Qui sont-ils? Que font-ils? Où étaient-ils cette journée-là? Une façon originale d’écrire, qui a donné naissance à de grands textes.

Billets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *