Des sorties scolaires éclatantes ! | Bilan 2016-2017

Convaincus de l’importance de mettre les jeunes en contact avec les arts de la scène professionnels, c’est avec plaisir et fierté que nous offrons, depuis près de 25 ans, des spectacles scolaires aux écoles de la région. Cette série de spectacles, nommée L’Aventure T, permet aux jeunes du préscolaire au secondaire 5 de s’ouvrir sur le monde en découvrant des œuvres en théâtre, musique, danse, marionnette, conte, chanson et arts du cirque.

Et pour que l’expérience soit complète, nous avons à cœur de contribuer à la préparation et à la rétroaction au spectacle. Par le biais du programme L’Art du mot juste, nous offrons gratuitement aux écoles des ateliers préparatoires dans chacune des classes inscrites à un spectacle, des rencontres avec les artistes après les représentations, des cahiers pour chaque élève permettant de faire un retour en classe ainsi qu’un grand concours visant à encourager les élèves à fréquenter les arts de la scène. Ceci s’ajoute à plusieurs outils que nous concevons afin de soutenir les enseignants dans leurs démarches pour faire sortir leurs élèves.

Regard sur la dernière saison 

Concours L’art du mot juste

Après la représentation, les élèves qui le souhaitent peuvent participer au Concours L’art du mot juste où ils sont invités à nous faire part de leur appréciation du spectacle auquel ils ont assisté.
Alors que les plus jeunes nous font parvenir un dessin de leur cru, les plus vieux peuvent rédiger un texte nous faisant part de leur expérience. Cette année, c’est ainsi 562 élèves qui ont participé à ce concours, divisé en 11 catégories.
C’est 11 gagnants remportent un chèque-cadeau d’une valeur de 50$ leur permettant de développer leur curiosité culturelle en assistant à des spectacles dans l’une de nos salles.


Afin de vous partager leur talent, voici quelques dessins et textes des élèves gagnants.

 

Gagnante : Marie Laforest

École : Polyvalente Chanoine-Armand-Racicot

Niveau : 4e secondaire

Classe de madame France Dubé

 «UNE PIÈCE DRÔLE ET MYSTÉRIEUSE»

 Il est l’un des détectives les plus connus et n’est jamais sans son cher acolyte Watson, Sherlock Holmes et ses aventures ont été remis à toutes les sauces : livres, séries télévisées, film ou, dans ce cas-ci, pièce de théâtre. La pièce Sherlock Holmes et le chien des Baskerville est une pièce très amusante et bien orchestrée à laquelle il fait plaisir d’assister. En bref, Holmes et Watson enquêtent sur la mystérieuse malédiction qui règne sur les Baskerville, ils ne peuvent aller dans la lande de nuit, où ils se feront tuer. Ils rencontrent le dernier descendant : Sir Henry Baskerville et l’utiliseront pour résoudre le mystère. À travers ses péripéties drôles et parfois surprenantes, la pièce nous donne un aperçu des aventures de Sherlock Holmes. Cette adaptation brille par sa mise en scène, ses décors et costumes mais surtout par le jeu des comédiens.

D’abord, la mise en scène est originale et surprenant. Dès le début, le spectateur est surpris par un bris de la séquence dramatique durant laquelle le 4e mur est brisé et les comédiens s’adressent au public. La pièce est aussi marquée par des moments drôles et des moments plus dramatiques ainsi que des coupures de rythme. De plus, le spectateur est étonné de voir la pièce rejouée à partir du début en version accélérée. En conclusion, ce sont toutes ces petites choses qui donnent son charme à la mise en scène.

Ensuite, les décors et costumes sont aussi des éléments clés de la pièce. Les décors sont très versatiles et fascinent le spectateur dès son arrivée dans la salle. Le décor simple se prête à tous les lieux du spectacle sans confusion. Les accessoires cachés dans certaines parties du décor caractérisent les endroits et permettent aux gens de suivre l’histoire. Toutefois, étant donnée le nombre de comédien limité et les nombreux personnages, les changements de costumes n’étaient pas toujours évidents et certains personnages se ressemblaient quelque peu. En revanche, ces derniers s’agençaient très bien aux décors et à l’époque. Pour résumer, les décors et costumes étaient très appropriés à l’époque et représentaient bien la pièce malgré quelques ressemblances.

Puis, le brio de la pièce repose sur l’excellent jeu des acteurs et leur versatilité. Les comédiens nous impressionnent par leur habilité à jouer plusieurs personnages différents dans une pièce qui doit comporter 10 personnages pour 3 artistes. Ces derniers relèvent très bien le défi car il est possible de reconnaitre facilement chaque personnage. Aussi, il est cocasse de voir à quel point les acteurs se changent rapidement d’eux-mêmes à leurs personnages, voix, posture, mimique… tout y est. Bref, la versatilité des comédiens est une des belles qualités de cette pièce.

Finalement, je vous recommande fortement d’assister à une représentation de Sherlock Holmes et le chien des Baskerville. C’est une pièce à la mise en scène rigolote mais étonnante, avec des décors et costumes tout droit sortis du 19e siècle ainsi qu’une distribution talentueuse et charmante. Connaissez-vous d’autres aventures de Sherlock Holmes? En découvrirez-vous de nouvelles?

 

Gagnante : Maïka (nom de famille à confirmer)

École Saint-Jacques, Saint-Jacques-le-Mineur

Classe de monsieur Gilles Sanchez

«Machine de cirque est un spectacle drôle, époustouflant, renversant, magique, bref, parfait!

Machine de cirque est un cirque contemporain. Un cirque contemporain n’est pas un cirque avec des animaux, un maître de cérémonie et des clowns. Un cirque contemporain présente des personnes qui portent des vêtements normaux et non des costumes. Il indique aussi une histoire, comme le fait Machine de cirque.

Parlons maintenant de l’histoire que nous présente Machine de cirque : Machine de cirque nous parle de cinq personnes dans un habitat étrange fait étrangement. Ce  qu’on a pu comprendre, c’est que les cinq personnes sont des amis qui font pleins de numéros à couper le souffle.

Moi, ayant vu le spectacle, j’ai pu voir toutes sortes de numéros passionnants tout comme la bicyclette. Ce qui était incroyable avec la bicyclette, c’est qu’on a pu le voir se pencher par en avant, et arrière et monter sur la bicyclette.

Ensuite, il y avait le numéro de quilles. C’était incroyable de les voir se les lancer et les rattraper aussi facilement. Cela doit avoir pris beaucoup de temps pour pouvoir apprendre à faire de la jonglerie.

Il était tout aussi fascinant de voir les personnages faire la planche coréenne. Les voir faire dans les airs était vraiment beau à voir.

Si vous comptez aller voir ce spectacle, je vous le suggère fortement.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *