Baby-Sitter

Prochain(s) spectacle(s)


Baby-Sitter

18 octobre 2017 07:30 PM

Cédric et Nadine forment un jeune couple, installé dans une existence ordinaire. Jusqu’au jour où Cédric perd son emploi à cause d’une blague sexiste. Son frère Jean-Michel, journaliste, décide de l’accompagner dans une thérapie pour vaincre sa « misogynie latente ». Nadine, exaspérée par cette démarche introspective, embauche une baby-sitter, Amy, qui se révélera surprenante…

Comédie caustique et mordante de Catherine Léger, Baby-Sitter aborde de front la question du féminisme : qui est féministe, qui peut prétendre l’être ? Comment les femmes le vivent-elles ? Quelle est la place des hommes dans ce mouvement ? Drôle et grinçante, cette comédie joue sur l’autodérision des personnages, confrontés à leurs propres contradictions. Et si les rires fusent, parfois ils virent au jaune…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10/16/2017

« Une pièce intelligente et drôle sur le sujet de la misogynie qui ne prêchait pas mais plutôt nous présentaient des questions et d’autres points de vue. Le jeu des acteurs a ajouté toute une autre dimension et nous l’avons beaucoup aimé notre soirée. »

Joan Thompson

10/16/2017

« Pièce surprenante. Je ne m'attendais à rien et j'ai été grandement surprise. »

France Bélanger

10/16/2017

« Je suis un peu mitiger suite à cette pièce de théâtre. C,est un bon divertissement. On a bien rie à plusieurs moments mais je n'ai pas compris le message vraiment, s'il y en avait un après tout. Je crois que l,auteur avait un sujet complexe qu'il essayait d'adresser mais ne savait pas comment l'approcher et il est partie un peu partout sans direction précis autre que de parler de la misogynie. Mais en bout de ligne c'est quoi être misogyne? Même ça ce n'est pas plus clair »

Luc Veillette

10/16/2017

« J'ai personnellement été déçu de cette pièce de théâtre. Le propos manquait totalement de nuance et de subtilité. J'avais l'impression que l'auteure cherchait à me faire avaler son message de force et à répétition qui plus est. La mise en scène y était peut-être pour quelque chose? Si le but de la pièce était, à un second niveau, de dénoncer les féministes purs et durs, alors le jeu n'était pas assez exagéré pour nous le faire comprendre. Si toutefois la pièce voulait bel et bien dénoncer la misogynie de notre société, la mise en scène était trop directe et ne nous laissait même pas le loisir de se forger nous-même une opinion. À mon avis, un message est beaucoup plus puissant lorsque le public en prend conscience par lui-même. À l'inverse, quand le propos manque de nuance et de subtilité, on a plutôt envie de se fermer totalement à l'idée et de refuser de se la faire imposer. Pour être honnête, j'avais l'impression d'être en train d'écouter un discours féministe des années 70. Seul point positif, j'ai trouvé que les comédiens livraient bien le texte et étaient crédibles. »

Joel Tougas

10/15/2017

« Des sujets toujours d'actualité la misogynie(la haine des femmes) et le féministe. Une pièce présentée en séquence avec des interruptions du jeu par différents tableaux démontrant la succession des rapports homme / femme. J'ai été agacé par la voix que s'était approprié David Boutin qui jouait Cédric (je trouve que par cette façon d'interpréter son personnage, il manquait de crédibilité et démontrait de la vulnérabilité (opinion personnelle). Bravo à Isabelle Brouillette qui s'est nettement démarqué dans cette pièce. »

Suzanne Séguin

10/15/2017

« Sujet chaud ! Merci de l'introduction qui nous a été donnée avant le début de la pièce, le thème devait "nous brasser", ce qu'il a fait de façon efficace. J'ai ri de bon cœur, grincé des dents, aussi. Grosse discussion, très positive à la sortie du théâtre. Bonne soirée ! »

Diane Paré

10/15/2017

« Belle soirée. Thème bien présenté. »

Ginette B. Barriere

10/15/2017

« Bon comédiens et comédiennes, texte très actuel. Un peu vulgaire mais parfois drôle, sujet qui ne saurais faire l'unanimité. À l'époque de nos grands mères, les épouses contrôlaient déjà la vie de leurs maris; argent, sexe, alcool et activités sociales, alors le contrôle subtil de la gente féminine était déjà bien présent ou même plus contrôlant que les maris de l'époque et que ce que propose la pièce. Les éclairages aveuglants et les agressions musicales étaient à notre avis flamboyants. Marguerite et Alain Forest. »

Alain Forest

10/15/2017

« Pièce si-souvenez-vous. La fluidité n'y était pas. Une pièce aussi courte et nous regardons l'heure pour savoir si ça achève??? Déçu. »

Manon Lamoureux

10/15/2017

« Excellente pièce de théâtre, très originale. »

Cécile Rioux

Afficher tous les commentaires